Ici en montagne, ma récolte des tomates a été bien tardive cette année, un peu anormale quant aux conditions climatiques. Mes plants ont donc démarré tardivement et j’ai eu la chance de disposer de plants cadeaux dont 4 de Pascal Poot, le Pape de la tomate en conditions extrêmes. 

Et bien, ce sont largement celles de chez nous qui ont eu la meilleur résistance et la meilleure production. 

Ce qui fait qu’aujourd’hui début novembre, j’ai encore un plant en place en terre… 

Que faire ? Les vertes, je les mets d’habitude simplement dans le tiroir à la cuisine et cela marche très bien.

Et j’avais encore le plant de Pascal Poot, les tomates sont minuscules mais il y en a tout plein mais très vertes encore. Voilà une autre méthode sympa en plus . Pendez le tout au plafond à l’intérieur !