PESTO l’ ail des ours

Chaque année c’est un festival de saveurs.

La presse parfois annonce malheureusement le décès d’une personne qui a cru avoir récolté de l’ail des ours. Encore cette année, allez voir sur mon blog les articles …

Où ?

L’ail des ours pousse en tapis dense dans les forêts de feuillus et à proximité de zones humides comme un cours d’eau. Largement réparti sur l’Arc jurassien et le Plateau, mais quasi absent du Valais. Voir carte de répartition infoflora ci-jointe. 

Cherchez l’intrus au bas de la photo ci-dessus, le gouet est bien discret mais bien toxique. Un participant m’a raconté qu’il a voulu en goûter pour savoir , il est parti en courant vers la rivière, l’arum vous attaque les voies respiratoires. 

 

Quand ?

Au début du printemps quand les feuilles sont bien tendres. Mais soyez vigilants, ils y a trois plantes différentes aux feuilles identiques qui poussent au m’eme endroit à la même saison. 

Comment ?

Acquérir la connaissance des plantes toxiques vous permettra d’éviter l’erreur fatale. Le Colchique des prés, le Muguet et l’ail des ours sont bien installées dans le même biotope. 

DOCUMENTATION DE REFERENCE

Je suis membre de plusieurs sociétés de botanique. Le CVB, cercle vaudois de botanique, la SBG, société de botanique de Genève et la Murithienne, société des sciences naturelles du Valais. Chacune propose conférences et revues pour les botanistes. Je vous joins un extrait du bulletin de Infoflora sur les plantes toxiques. 

PDF